J'ai un compte
Intégrer la ligue
Complet !
32 équipes... 32 GMs. Nous n'avons plus de places mais n'hésitez pas à nous contacter si vous voulez vous placer en liste d'attente.
...
J'ai compris
Message important | À tous les Visiteurs
Datas & account
Les 5 derniers matchs FFF

Buffalo, et ensuite ?

MagicMayfield
Article écrit par
MagicMayfield

L’heure du grand changement à Buffalo

Après une première saison très compliquée et assez décevante en NFL malgré quelques moves ambitieux l’été précédent (acquisition de Robert Woods, Michael Brockers, signature de Eric Berry), Le GM rookie des Bills Maker aura a cœur de se rattraper l’an prochain, mais aussi dès sa première vraie offseason en tant que manager NFL. Une première draft capitale après un bilan de 2-14 l’an passé et une free agency assez délicate a manoeuvrer a cause d’une marge faible, ainsi que du grand nettoyage l’été précédent.

L’inauguration du nouveau Bills Field, stade hybrique flambant neuf, qui permettra désormais d’éviter les conditions climatiques difficiles de la région, sera la première pierre d’une nouvelle ère à Buffalo. Les joueurs auront donc à coeur de réussir dans leur nouvelle maison d’autant plus que des nouveaux, il risque d’y en avoir.

De la stabilité d’un coté…

Beaucoup de stabilité attendue du coté fort des Bills, la défense. Hormis les départs des vétérans Talib (FA) et Alexander (Retraite) les 11 titulaires devraient rester les mêmes. Après une année révélatrice, le jeune cornerback Levi Wallace tentera de continuer sur sa lancée et faire plus que remplacer Aqib Talib. Quant au départ à la retraite d’Alexander ce dernier pourra être comblé par un changement de schéma défensif.

Avec le retour de blessure de la superstar Micah Hyde ainsi que la re-signature de Eric Berry pour 3 nouvelles années le duo de safety continuera de porter cette défense complète, sans réelle faiblesse.

Le reste de la défense étant déja en place (malgré le faible niveau statistique l’an passé, à relativiser tant la performance de l’attaque à été pitoyable, et la blessure du leader de cette défense un coup d’arrêt), aucune arrivée majeure n’est attendue.

Buffalo s’appuiera sur une secondary très forte ainsi qu’un front seven jeune et dynamique (parce que c’est notre projet) en présence des jeunes superstars Ed Oliver et Tremaine Edmunds.

Qui contraste avec le chantier

Amorphe, ridicule, inexistante : les mots manquent pour définir l’attaque de la franchise de Mike Trout en 2019 tant la performance proposé par cette dernière à été pitoyable. 30ème en terme de yards offensifs, cancre de la FFF lorsqu’il s’agit des sacks concédés (77, le triste record des Texans de 2002 (76) est tombé) ainsi que des interceptions lancées (42 par Josh Allen). On ne parlera même pas du running game, lui aussi 30ème, et les 14 petits touchdowns lancées par Josh Allen n’aident pas.

"Le changement c’est maintenant" à donc déclaré Maker. Et le changement ne s’est pas fait attendre. Attendu comme le sauveur, l’arrivé de Cam Newton dans l’Etat de New York à ravi les fans de la franchise des Bisons. Un changement de coordinateur offensif est très pré-senti, pour accompagner la franchise, avec l’arrivée de l’ex Panther, dans un changement radical de système offensif.

Dans ce trade les Bills ont aussi efféctué un swap de pick avec les Panthers, les Bills choisiront donc en premier lors de la prochaine Draft et auront donc un large choix pour renforcer cette attaque, très sûrement sur la ligne offensive, avec le guard en provenance de Boston College, Paul Burley, attendu comme l’un des top players de cette cuvée, où les Bills possèdent 3 top 50 picks(1/36/47).

Du changement en attaque, il y en aura encore très sûrement, on trouve des rumeurs autour des (ex-)Chargers Keenan Allen et Austin Ekeler, pour definitivement faire basculer la franchise dans une autre dimension.

Il semblerait donc que les Bills cherchent à acquérir une cible de choix pour leur nouveau protégé, en compagnie de Robert Woods, ainsi qu’un porteur capable de stabiliser ce running game.

Ce lot d’arrivées devrait donc pousser certains joueurs vers la sortie à commencer par le désormais ex titulaire Josh Allen, qui aura le choix entre devenir backup, où bien trouver un point de chute intéressant.

Les Objectifs pour 2020

2-14 en 2019, combien de victoires de plus en 2020 ? Du coté des supporters on s’attend à une nette amelioration, d’autant plus que la franchise ne possède pas son 1er tour de draft en 2021.

Essayer de viser une place playoffs qui semble difficilement atteignable tant la divison AFC East est relevée en FFF avec le champion AFC en titre, une redoutable équipe des Jets ainsi que des Dolphins qui ont déjoués les pronostics l’an passé.

Le calendrier sera néanmoins plus clément en 2020 qu’en 2019 où les Bills avaient eu fort à faire avec des confrontations avec les Ravens, Eagles, Giants hors division notamment.

Un objectif ambitieux se situe donc autour des 10 victoires pour les Bills, on espère au moins une saison a 50%.

Trade block

| Josh Allen | QB 76 Star | 24 ans
| John Brown | WR 79 Normal | 30 ans
| Nigel Bradham | OLB 76 Star | 30 ans
| Solomon Thomas | Edge 76 Star | 25 ans
| TJ Yeldon | RB 77 Normal | 26 ans
| Pick 47 2020

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Buffalo, et ensuite ?"

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Etou Steelers
Membre

Bon article Maker. Bonne chance la saison prochaine! Et tu es chanceux tu ne peux pas vraiment tomber plus bas haha ,)

ClassicoNico
Admin

Bon courage pour la prochaine saison dans une division avec de très bon joueurs !

Vehel
Admin

Pas facile de commencer son expérience FFF dans une division avec deux gros joueurs… Bonne chance en tout cas pour la saison prochaine !

wpDiscuz