Auteur : klb3

The roar of the Jags

Prologue

Après une première saison à la tête des Jaguars, qui remportent l’AFC Est (12-4) et échouent en Divisional contre les Patriots,  le GM des Jags se retrouve face à un choix cornélien : qui faire starter comme QB ? Foles et son contrat en or massif mais qui est sur la pente descendante, ou Minshew aka La moustache, rookie bien plus faible mais qui a tout l’avenir devant lui ? Avec un run game très efficace (les 2 rb ont dépassé les 1000 yrds, Hendersson est élu rookie offensif de l’année), le choix est fait, développer Minshew et bencher Foles en attendant un trade (qui ne viendra jamais d’ailleurs) ou un cut en fin de saison.

Malgré un premier match parfait face aux Colts en ouverture (victoire à la clé), cela s’est avéré une décision désastreuse, Minshew n’a quasi pas progressé, lancé un nombre incalculable d’interceptions plombant l’attaque des Jags qui a eu un mal fou à scorer malgré un run game toujours efficace bien que très attendu. Seul objet de satisfaction, le WR rookie Carlos Madden choisi au 28e choix du 1er tour, qui explose en 2e partie de saison et passe même WR 2.

Le bilan final de 6-10 fait mal, le GM de Jacksonville s’est tiré une balle dans le pied tout seul, on le reprendra plus !
Intersaison

Coté départs, on notera la retraite de Calais Campbell, le WR Chris Conley et TE Lance Kendricks partis testé la FA et le cut de Nick Foles. Le reste étant des joueurs de complément.

Après avoir contacté sans succès quasiment tous les autres GM qui pourraient trader leur QB, une lueur arrive sur le Discord, Jimmy G des 49ers pourrait être échangeable ! Ni une ni deux, la discussion s’engage. En position de faiblesse mais échaudé par la saison précédente, le GM des Jags accepte le deal : Jimmy G et le TDD4 contre les TDD1 et 2 ainsi que leur meilleur o-line de l’équipe, le Centre Brandon Linder. Un nouveau pari pour Jacksonville, cher payé, mais qui remet du baume au cœur des supporters !

FA

Jacksonville, faute de moyens, ne peut s’aligner sur certaines cibles, mais les trous ont été comblés : Cameron Heyward, Damonte Kazee vient renforcer l’escouade de db déjà bien fournie mais apportera sa force dans le slot, et le vétéran Demarion Davis complètera le trio de linebackers avec Myles Jack et Leon Jacobs, Donald Payne manquant d’impact sur le run game. Le TE Eric Saubert viendra épauler le jeune et talentueux Foster Moreau. Un oline aurait été le bienvenu avec la perte de Linder, mais les sommes proposées en fa étaient incompatibles avec les finances des Floridiens.

Draft

Le premier choix des Jaguars est le 59 pick (suite à un trade avec les Saints), avec celui-ci ils choisissent un jeune Guard afin de préparer l’après Kyle Long. Hormis ce pick, peu de rookie auront de temps de jeu.

Joueurs à suivre

  • Jimmy G, QB | le nouveau fer de lance de l’attaque, il est attendu comme le messie, le futur de la saison dépend en partie de lui.
  • Darrell Hendersson, HB | il ne sera plus seul pour porter (avec Léonard Fournette) l’attaque des Jags ce qui peut lui ouvrir plus de brèches, étant moins attendu systématiquement.
  • Carlos Madden, WR | il s’est révélé en fin de saison dernière, il est l’avenir au poste de WR, en pleine progression, ses mains sures seront souvent ciblées.
  • Yannick Ngakoue et Josh Allen, Edge | très sollicités sur le marché des transferts à l’intersaison, ils seront les pièces maitresses du pass rush encore cette saison.
  • Myles Jack, MLB | l’arrivée de Demario Davis permet de le replacer au cœur du jeu, son impact sur le run game et sa vitesse en couverture vont de nouveau être précieux cette saison.
  • Jalen Ramsey, FS | avec des perfs décevantes la première saison, il a été déplacé en milieu de saison dernière au poste de FS où le jeune Amani Hooker est encore un peu tendre. Un choix payant sur les derniers matchs de la saison.
  • La o-line | affaiblie par le départ de Linder, la jeunesse est talentueuse mais doit apprendre vite afin de protéger au mieux leur nouveau QB.

Objectifs

Bien entendu, sans s’enflammer une certaine forme d’espoir renait avec l’arrivée de Jimmy G, les Jaguars ont envie de rugir de nouveau et vont tout faire pour revenir en playoffs.

Bonne saison à tous !

Dolphins | Bilan de mi-saison

Profitons de la bye week pour faire un petit bilan !

La découverte

Arrivé en cours d’exercice 2019, le nouveau GM des Dolphins prend en main une équipe en difficultés avec un bilan de 3 victoires 6 défaites. Après un premier match compliqué contre les Jets, la découverte du mode franchise, un nouveau schéma défensif à apprendre (passage du 34 au 43), de profonds changements au sein de l’effectif sont alors menés et une identité de jeu commence à se dégager. Les Dolphins finissent à 8-8 et misent beaucoup sur l’intersaison pour se renforcer.

Le chantier de l’intersaison

Malgré une manne financière importante pour la free agency, avec le départ de très gros salaires (Tannehill, Quinn, Saffold, Alonso, et Amendola entre autres), les Dolphins n’arrivent à attirer aucun gros poisson disponible seulement des joueurs de complément, la faute aux oursins dans les poches du GM. L’effectif reste très limité, tant quantitativement que qualitativement (le plus faible de la ligue avec un petit 77 ovr). La draft n’est  pas non plus très fructueuse, hormis Jaquan Greer, strong safety choisi au 1er tour. Tout ceci oblige le GM à continuer à bricoler avec le replacement de Rashad Jones en LOLB (dû à sa grosse régression en speed durant l’intersaison et l’absence de OLB performants) et celui de DeAnthony Thomas qui passe de WR en HB (afin d’apporter un peu de diversité sur les courses).

La nouvelle saison, tous les espoirs sont permis

Les compteurs sont remis à zéro, et la saison démarre par un exploit chez les Patriots. Cette victoire donne confiance aux Dolphins qui commencent par un flatteur 4-0, avec notamment une autre victoire (en overtime) contre un rival de l’AFC Est, les Jets.

Les Dolphins peuvent s’appuyer sur une défense solide, qui concède pas mal de yards mais peu de points, menée par le le

Charles Harris (11 sacks) et le MLB Kamu Grugier-Hill (9 int), un jeu de passe relativement propre (74% de passes complétées) et un run game intermittent mais qui finit régulièrement les drives.

La défaite contre les Raiders pointe les carences du jeu de Miami qui commence alors à rentrer dans le rang. Les Dolphins retombent d’ailleurs à la 3e place de l’AFC Est suite à leur défaite à domicile lors du match retour contre New England. Match à sens unique pour des Patriots dominateurs, et qui va laisser des traces, d’autant que le running back Kenyan Drake s’est blessé pour 5 week et que le remplaçant (Thomas) n’est pas un spécialiste du poste.

La bye week est la bienvenue afin de se reprendre pour les Dolphins, se re-concentrer sur ce qui faisait leur force en début de saison et (se) prouver que les victoires du début de saison ne sont pas qu’un feu de paille. La course aux playoffs s’annonce tout de même ardue, car avec un effectif aussi limité, la moindre blessure ou baisse de régime peut coûter cher. Et, Bien que le calendrier soit plus abordable pour Miami que pour les Jets et Patriots, ces deux concurrents restent au-dessus en terme de jeu et capables d’enchaîner les grosses performances.

Mais qu’on se le dise, les Dolphins ne lâcheront rien et la rencontre en week 16 contre les Jets sera probablement décisive !

Go Miami !!!!