Auteur : MacTavish

Washington : l’éclosion ?

Traditionnel constat de mi-saison et on retrouve les Redskins à 5 victoires, tout comme les Giants et les Eagles mais avec un match de plus disputé pour l’équipe de la capitale.

Terrible NFC East

Washington commence donc cette saison avec cinq très larges succès mais également trois échecs. Trois défaites, dont une face aux Eagles et deux face aux Giants, qui vont sans doute peser dans la course aux playoffs. Autant dire que la division est une nouvelle fois très relevée.

L’équipe semble cependant être la meilleure copie rendue par les Redskins sur les trois dernières saisons, avec une défense contre la course retrouvée mais surtout une attaque très performante, et le bilan aurait très bien pu être de 6-2 ou 7-1, encourageant pour la suite de la saison.

Conférence de presse

Pour cette seconde partie du point à la mi-saison, les Redskins ont proposé aux autres GMs de la Ligue de poser leurs questions concernant l’exercice 2021.

Une question revient évidemment plusieurs fois :

Avec le même nombre de victoires que MDS et Nico, et malgré les défaites en confrontations directes, pensez-vous pouvoir accrocher les Eagles ou les Giants pour envisager une place en playoffs voire un titre de division cette année ?
Ce sera clairement compliqué. Surtout avec les deux défaites qui se jouent sur le fil face aux Giants, on aurait été bien plus sereins avec un bilan de 7-1 qu’avec un bilan de 5-2 mais je pense que l’équipe a les forces pour terminer la saison en force, perdre très peu de plumes et enfin décoller pour dépasser les Eagles.

Ce serait une grosse déception pour les Redskins de voir les playoffs leur échapper une nouvelle fois ?
C’est certain. Si on ne commence pas la saison en visant les playoffs, que ce soit un objectif annoncé ou tacite, je ne sais pas quelle serait la motivation pour les joueurs de monter sur le terrain. La NFC East est sans doute la division la plus relevée (comme la conférence NFC, je pense) et accrocher une place à l’intérieur de celle-ci serait une très grande victoire.

A quoi est dû ce renouveau dans le jeu de Dwayne Haskins ? Il ne nous avait pas habitué à tant de propreté. Nouveaux receveurs, nouvelles recrues sur la ligne, changement de playbook, calendrier ou simplement grosse progression ?
Pas de nouveau playbook non, ce serait trop compliqué à mettre en place pour l’équipe. Le calendrier est le même chaque année, avec ses hauts, ses bas, ses surprises mais Haskins commet beaucoup moins d’erreurs qu’auparavant. Par exemple, lors des trois défaites, il passe au total pour 5 touchdowns et 2 interceptions (17/4 sur la saison), plutôt correct.

Même receveurs et même ligne que la saison dernière, je pense que c’est d’une part une question d’automatismes et de jeux, après trois saisons, et d’autre part l’excellent jeu au sol (1er en yards totaux) qui permet à Haskins d’affronter des défenses plus vigilantes contre la course. Avec 15 touchdowns à la course au total et l’apport immense de Kareem Hunt (856 yards, 11.1 YPC, 9 TDs) c’est beaucoup plus simple d’installer le jeu à la passe. Grâce à tout ça, l’attaque se classe comme la meilleure de NFL en yards et troisième en points marqués.

De quel match, en tant que manager, êtes-vous le plus fier depuis le début de saison et pourquoi ?
La question la plus compliquée. D’un côté, il y a les deux victoires (face aux Broncos et aux Cowboys) où la défense n’autorise aucun point. C’est très satisfaisant pour un coach. Des deux, j’opterai pour celle face aux Broncos où l’équipe a vraiment été bonne des deux côtés du ballon.

D’un autre côté, les deux plus beaux matchs sont selon moi ceux face à New York. Je n’ai rien à reprocher aux joueurs dans les deux défaites. Ils rendent une copie quasi parfaite avec peu ou pas d’erreurs mais malheureusement Barkley ou le sort a décidé de faire pencher la balance en faveur de nos rivaux.

Enfin, dernière question, qui serait le joueur MVP à la mi-saison ?
Pour moi, ce serait surtout l’éclosion la draft 2019. J’ai vraiment l’impression que Haskins, McLaurin et Sweat ont passé un cap.

Haskins a sans doute la plus grande progression. Pour rappel, en 2020 c’était 19 touchdowns lancés pour 25 interceptions. Aujourd’hui, il en est à 17 pour seulement 4 interceptions.

Terry McLaurin et Montez Sweat sont enfin passés « Superstar ». Le receveur d’Ohio State en est déjà à 12 touchdown à la réception et 2 à la course. Pour le pass rusher, il totalise 14 sacks (soit un de moins que sur le cumul de ses deux premières saisons) et 3 safeties !

Dans un rôle moindre mais à venir, Mack Wilson, le linebacker, compte déjà 2 interceptions (sachant qu’il est actuellement derrière Telvin Smith et Reuben Foster dans la depth chart).

Suivi

Pour conclure, un bref aperçu sur l’apport des joueurs dits « à suivre » :

  • Dwayne Haskins : tout a été dit plus haut. On sent la fin du contrat approcher ;
  • Terrance Chaney : il s’est très vite imposé comme titulaire devant Jordan Reed. Avec 230 yards, il se positionne comme troisième solution pour Dwayne Haskins qui a pourtant pour habitude de privilégier ses trois receveurs. Excellent bloqueur, il permet à Washington de cumuler le plus de yards à la course ;
  • Desmond Trufant : avec 4 interceptions et 1 touchdown, il donne l’impression à la défense de s’être (un peu) améliorée. Marcus Osgood paraît également meilleur à ses côtés ;
  • Solomon Thomas : si son apport n’est pas visible sur la fiche statistiques personnelles, il l’est clairement d’un point de vue collectif. Les Redskins sont, avec les Ravens, l’équipe qui sack le plus. Montez Sweat reste cependant le titulaire au poste de end en 43, 42, dime, etc ;

Merci à chacun d’avoir lu et un remerciement particulier à ceux ayant participé aux questions réponses.

Third time lucky

A l’aube d’une nouvelle saison, le GM des Washington Redskins affiche une certaine continuité dans la gestion de sa franchise avec le recrutement d’une nouvelle star, après les arrivées de Hunt ou de Brown les saisons précédentes.

Bienvenue dans la capitale !
Comme pressenti, Washington ne prend pas de risque pour renforcer le poste de cornerback lors de l’offseason et s’assure les services de Desmond Trufant en provenance d’Atlanta contre leur second tour de draft. « Un DB du talent de Desmond est une arrivée très importante pour la franchise », nous confiait le GM.

Du côté des resignatures, Ryan Kerrigan et Dustin Hopkins restent à Washington tandis que Josh Norman jouera pour les rivaux new-yorkais mais le GM reste satisfait : « toutes nos cibles ont signé. La franchise est attrayante et le défi de jouer dans la plus grande division de la NFL plait aux joueurs ! ».

En effet, la FA est également une réussite pour les Redskins dès l’arrivée de Solomon Thomas qui renforcera la ligne aujourd’hui et surtout à l’avenir. Jimmy Smith, Bradley McDougald et Janoris Jenkins complètent l’escouade de defensive backs. Peu de changements en attaque durant cette offseason avec seulement deux signatures : le fullback Anthony Sherman sera sans doute d’une grande utilité quand on voit la place du jeu de course dans le playcall offensif des Redskins alors que Tyrod Taylor sera le backup de Dwayne Haskins pour la saison à venir.

Pour conclure avec les arrivées, Shaquem Griffin, en provenance de Seattle, viendra apporter un coup de main à l’excellent front seven de la capitale et peut-être pallier à la future retraite de Kerrigan.

Avec un seul choix relativement haut dans la draft, les Redskins ont drafté le tight end Terrance Chaney (76, star) en vue de pallier le probable départ en FA de Jordan Reed.

Les (quelques) départs

Vu le piètre niveau de la défense à la passe, un message avait été envoyé : aucun cornerback n’avait été resigné et ce sont donc Norman, Dunbar et Moreau qui quittent les Redskins.

Malgré sa belle contribution l’an dernier, Peyton Barber ne se sera pas vu offrir un contrat pour cette saison. Tre Madden, le fullback, n’a pas été resigné non plus.

Objectifs

Après avoir échoué par deux fois en semaine 17, il est clair que l’objectif des Redskins sont les playoffs ! Il faudra cependant compter sur un meilleur Haskins que la saison dernière et sur un backfield défensif bien plus intransigeant. Tout a été fait dans ce sens lors de l’offseason.

Le calendrier est toujours compliqué en FFF, déjà en NFC East mais particulièrement avec l’affrontement East-South qui promet cette année avec les matchs face aux Saints, Falcons, Panthers et Buccaneers. (L’AFC c’est de l’eau.)

Joueurs à suivre

Une habitude maintenant, quelques joueurs que le GM voit performer :

  • Dwayne Haskins : Maintenant dans sa troisième saison, le quarterback n’aura plus d’excuse et devra obligatoirement être très bon si les Redskins veulent rêver de playoffs.
  • Terrance Chaney : Le nouveau tight end, annoncé comme titulaire, devrait être utilisé tant comme run blocker que comme receveur. Un atout de choix pour Haskins et pour Hunt !
  • Desmond Trufant : C’est la grosse arrivée de cette intersaison et il sera forcément observé. Son talent devrait permettre à la défense de sortir la tête de l’eau et peut-être offrir des ballons à l’attaque.
  • Solomon Thomas : Autre arrivée, il devrait permettre le repositionnement de Montez Sweat outside linebacker. Il sera intéressant de voir ce que ces hommes peuvent offrir comme centièmes de secondes au quarterback adverse.

Bonne saison à tous les GMs.

Blinded by the lights

Nouvelle fin de saison à suspens et nouvelle désillusion pour les Redskins : un excellent bilan de 10-6 (avec une défaite simulée) mais une élimination de la course aux playoffs en week 17, encore.

Le bilan

La NFC East reste une division où il est extrêmement difficile de gonfler son bilan et les Redskins pensait avoir fait le plus dur en réalisant un 4-0 face aux Giants et aux Cowboys. La saison était quasiment parfaite car Washington n’aura perdu que contre quatre adversaires. Cependant, la défaite contre les Seahawks et celle contre les Cardinals leur coûtent directement l’élimination et il y a de quoi avoir des regrets. Les Redskins semblent aveuglés par cette lumière des playoffs.

En conclusion, l’équipe et le playcall (surtout offensif) ont leurs limites. Des barrières qu’il faudra impérativement franchir les deux saisons à venir. Saison amère mais dans l’ensemble très sympa à jouer. Bravo aux Jets pour leur écrasante victoire au Super Bowl, qui conclut une magnifique saison de NFK !

L’équipe

MVP | Difficile de choisir entre les 20.5 sacks de Jonathan Allen, les 15 touchdowns de Kareem Hunt ou les 10 interceptions de Telvin Smith mais c’est le linebacker qui remporte cet award maison grâce aux 5 sacks, 2 forced fumbles et 2 touchdowns qu’il ajoute à ses interceptions. C’est un énorme renfort pour la défense qui est arrivé cette année.

Offense | Dwayne Haskins a souffert dans sa deuxième saison NFL. Il lance 19 touchdowns (dont 15 pour le duo Brown – McLaurin) pour 25 interceptions, ce sera l’un des points à travailler avant la saison prochaine. Du côté du jeu à la course, le spectacle était au rendez-vous avec le quatuor Hunt, Thompson, Barber et Scarbrough qui auront couru pour 2011 yards et 24 touchdowns. Il fallait bien ça pour combler un jeu à la passe très médiocre.

Defense | Si l’attaque était peu brillante cette année, la défense a à nouveau fait le travail et comme à son habitude, c’est le front seven des Redskins qui fait forte impression. La ligne à elle seule cumule un total de 45 sacks ! Les inside linebackers ont été bien meilleurs que l’année précédente, entre l’arrivée de Smith et le step up de Foster. C’est du côté des defensive backs que le bât blesse. Si Norman reste à niveau (4 INT, 2 TD), que ce fut difficile pour Dunbar et Osgood.

Rookies | Deux joueurs draftés ont été titulaires tout au long de la saison : Andy Ruiz (LG) et Marcus Osgood (CB). Le lineman n’aura concédé que deux sacks dans sa première année et se hisse déjà au niveau de la meilleure ligne offensive de la ligue ! Si le rookie cornerback termine la saison avec trois interceptions à son actif, il se veut bien trop playmaker et son caractère indiscipliné a coûté cher à l’équipe de la capitale, notamment avec cette DPI assassine qui offre la victoire aux Seahawks en saison régulière.

La préparation de la offseason

Les dernières lignes l’annoncent, le secteur de jeu sur lequel devra se penser le GM des Redskins sera évidemment le poste de cornerback. Josh Norman devrait cependant être prolongé, tout comme Ryan Kerrigan.

En ce qui concerne la draft, pas de communication et il semble que Washington sélectionnera le meilleur joueur possible en défense.

L’objectif de l’offseason est clairement de passer un cap, celui de pouvoir tenir tête aux gros joueurs de la ligue comme MDS, Zolto ou ILS, ce qui aura fait défaut cette saison.

Redskins on the hunt

Après neuf matchs joués, la bye week arrive en semaine 10 et il est temps, pour la franchise de Washington, de faire le point sur sa première moitié de saison.

Du poing sur la table de la division

Le front office l’avait sous-entendu en début de saison, les playoffs sont un objectif quasiment obligatoire après les résultats de la saison dernière. En à peine neuf rencontres, les Redskins ont déjà joué tous leurs matchs de division. Même s’ils ont (logiquement) échoué par deux fois face aux champions en titre, les Eagles, leur bilan de division est de 4-2. Quatre solides victoires face aux Giants et aux Cowboys, c’est une belle avancée si Washington devait lutter avec New York dans la course aux playoffs.

Une énorme défaite face aux Ravens (« le match le plus compliqué de sa carrière » nous confiait le manager) et deux victoires, contre les Steelers et les Buccaneers, constituent le reste de ce début de calendrier.

Bilan actuel : 6-3 ; seed 6.

Les cadres et joueurs à suivre

  • Dwayne Haskins | le quarterback est à 13 touchdowns pour autant d’interceptions. Deuxième année compliquée mais la stats sont à relativiser : 1-9 dans les trois matchs l’opposant à MDS et Zolto. C’est-à-dire 12-4 pour le reste du calendrier.
  • Kareem Hunt | 6 touchdowns, 517 yards à la course, c’est plus que correct pour le leader d’une grosse escouade de coureurs.
  • Antonio Brown & Terry McLaurin | 486 yards pour le premier, 381 pour le second. McLaurin a encore step up cette saison et se place presque comme un choix numéro 2 devant Paul Richardson dans la hiérarchie des receveurs. Antonio Brown en est à 6 touchdowns, c’est déjà autant que la saison dernière. Scary Terry en a inscrit 4.
  • Andres Ruiz | le rookie troisième tour s’est imposé comme un titulaire indiscutable de la ligne et a seulement accordé deux sacks en neuf matchs.
  • Jonathan Allen et la ligne | toujours aussi dominant, les chiffres parlent d’eux-mêmes ; 12 sacks, 41 tacles, 11 tacles pour perte, 1 fumble forcé et 1 fumble recouvert. Ioannidis, Kerrigan et Sweat ajoutent 16 sacks.
  • Telvin Smith | déjà sept interceptions (dont 2 touchdowns) pour l’ancien des Jaguars, sa venue au poste de linebacker fait vraiment du bien à cette défense.
  • Marcus Osgood | logiquement devenu deuxième cornerback de l’équipe derrière le toujours excellent Josh Norman, le rookie premier tour compte déjà deux interceptions dans sa jeune carrière.

La surprise

Peyton Barber | free agent en début de saison et recruté suite à la blessure de Bo Scarbrough en week 4, Barber compte en cinq rencontres 314 yards au sol et 4 touchdowns. Dans une rotation avec Hunt et Thompson, il apporte possibilité et fraîcheur dans cette attaque.

Trades, signatures et contrats.

C’était annoncé après une offseason importante et un salary cap limité, aucun trade n’est à signaler du côté de la capitale.

Washington blinde ses lignes : Trent Williams (2 ans, 30 millions), Chase Roullier (2 ans, 13 millions) et Jonathan Allen (2 ans, 20 millions) prolongent. Deux autres joueurs ont également resigné en défense : Reuben Foster (3 ans, 15 millions) et Montae Nicholson (2 ans, 6,3 millions).

Excellente deuxième partie de saison à chacun.

Red Skins Redemption

Connue comme la franchise de la dernière chance, Washington ne fera pas exception cette saison. Peu de mouvements avant cette nouvelle saison mais des superstars en quête de rédemption de chaque côté du ballon. Qui d’autre que les Redskins pour miser sur Antonio Brown ?

Offseason

La première chose à réaliser durant cette offseason était de prolonger Kareem Hunt. C’est chose faite : 50 millions sur 5 ans, 20 millions garantis. Nick Perry et Ereck Flowers ont eux aussi finalement choisi de prolonger à Washington. Côté retraite, les départs de Adrian Peterson et Donald Penn vont sans doute laisser un vide.

Logiquement et comme annoncé en fin de saison, Alex Smith a été coupé.

Avec peu de cap space et des titulaires déjà bien installés, la offseason s’annonçait calme du côté de la capitale. C’était jusqu’à l’arrivée de Telvin Smith ! L’un des meilleurs linebackers de la ligue est échangé par les Jaguars contre Da’Ron Payne. Le tackle évoluait jusqu’ici dans l’ombre de Jonathan Allen et avait besoin de trouver une place de titulaire. Taven Bryan vient combler le trou sur la ligne et un 4ème tour 2021 fait le chemin inverse. Mais le nouveau numéro 50 des Redskins n’est pas la plus grosse arrivée.

Après une saison mitigée de déjà dernière chance à New England, c’est Antonio Brown, free agent, qui a préféré rejoindre la capitale plutôt que Miami et la Floride. Un contrat de 25 millions sur 2 ans, à moitié garanti, aura convaincu l’un des meilleurs receveurs de la NFL de porter le maillot des Redskins. C’est un énorme renfort pour l’attaque et pour Dwayne Haskins ! Le quarterback a déjà réagi : « c’est pour moi une grande nouvelle de voir Antonio Brown signer aux Redskins. Aucun doute, c’est l’un des plus gros playmakers de la ligue actuellement et l’un des meilleurs receveurs de l’histoire. J’ai hâte de commencer la saison avec lui. »

Pour ce faire, le front office a du libérer du cap space. Parmi les joueurs les plus importants, ce sont Mark Barron, Christian Kirksey et Cole Beasley qui ont été coupés.

Autres FA ayant signé :

  • QB | Kyle Allen ;
  • QB | Alex McGough ;
  • HB | Bo Scarbrough ;
  • TE | Jacob Hollister ;
  • MLB | Jason Cabinda ;
  • OLB | Andre Smith ;
  • FS | Eric Murray.

Draft
Peu de choix avec seulement quatre picks, il fallait donc miser juste.

Avec le vingtième choix de la Draft, les Washington Redskins ont sélectionné Marcus Osgood (71, superstar), le cornerback de Georgia Tech, Heisman Trophy 2019. Le GM commente : « c’était étonnant de voir Marcus Osgood encore disponible si loin dans le premier tour. Nous n’avons pas hésité. Il a un style de jeu comparable à celui de Deion Sanders, c’est un vrai renfort pour notre défense ! »

  • Round 3, pick 20 | Andres Ruiz, guard (68, normal), Florida State ;
  • Round 4, pick 21 | David Witherspoon (66, normal), safety, Missouri ;
  • Round 7, pick 7 | Kenny Creer (62, normal), running back, Villanova.

Objectifs
Après une saison à onze victoires (néanmoins sans playoffs) et les arrivées d’Antonio Brown et de Telvin Smith, il est clair que les Redskins sont obligés de viser les playoffs. Ce sera très compliqué en NFC et particulièrement en NFC East avec notamment des Giants qui se sont bien renforcés eux aussi et des Eagles champions en titre.

Joueurs à suivre

  • Antonio Brown | Enormément d’espoirs sont placés en AB. Il devrait être le joueur capable de faire step up cette équipe et l’envoyer en playoffs. La connexion Haskins – Brown semble déjà établie comme l’illustrent ses deux touchdowns en un quart-temps dans le dernier match de pré-saison face aux Rams.
  • Andres Ruiz | Le guard rookie de troisième tour sera très certainement titulaire dès le début de saison aux côtés de Chase Roullier et Trent Williams. Il sera intéressant de voir s’il est capable d’être au niveau de cette très bonne ligne offensive.
  • Telvin Smith | Ce n’est pas un pari très risqué mais il faudra surement un temps d’adaptation pour Telvin Smith qui change complètement de schéma défensif. Le linebacker est un des meilleurs de la ligue et il ne devrait pas décevoir.
  • Marcus Osgood | Le rookie cornerback a commencé fort en pré-saison : un match, un pick six. On lui souhaite de confirmer en saison régulière. Avec les contrats expirants de Josh Norman et Quinton Dunbar aux postes de cornerbacks, il ne fait aucun que l’objectif de Washington avec Marcus Osgood est d’en faire leur numéro un !

Bonne saison à tous.

Washington, we have a problem

Après mon arrivée l’été dernier pour la dernière saison sur le précédent opus, celle-ci était en quelque sorte ma première « vraie » saison FFF, avec cette fois une équipe composée par moi-même sur ce Madden 20, et elle fut plutôt satisfaisante : onze victoires, beau bilan et belle surprise pour les Redskins mais pas de playoffs. Rien à reprocher aux joueurs qui composaient un groupe le plus homogène possible mais il y aura de quoi avoir des regrets du côté de la capitale.

La saison

Sans trop revenir sur la première partie de saison (disponible dans l’article « Redskins : week 8, front 7 »), certains motifs peuvent être une source de déception mais aussi d’encouragements : une défaite d’un point sur field goal des 49ers dans les dernières secondes, une défaite de deux points face aux Jets, où le manque d’expérience d’Haskins aura sûrement été un facteur en fin de match, et que dire de la fin de saison : 9-3, à ce moment-là numéro 1 contre la course (ndlr : juste pour le souligner), quatre matchs à jouer et ce furent les montagnes russes. Lâché par la console dans le match face aux Packers sur lequel les Redskins avaient la mainmise, Washington enchaîne avec un presqu’exploit face aux Eagles, relançant ainsi la course aux Wild Card. Malheureusement, les Giants assureront leur place en playoffs dans un match qu’ils dominaient déjà avant qu’une nouvelle fois, la console ne lâche. Fin de saison à Dallas dans le magnifique AT&T Stadium, face aux Cowboys, où les Redskins ont pu aligner quelques back-ups car plus aucun enjeu et l’emporter grâce à un super match de Chris Thompson. Au final, ce 11-5 aura autant le goût de la réussite que de la défaite.

Le GM a réagi sur cette fin de saison régulière : « On est passé tout prêt et on sait donc qu’on peut mieux faire encore la saison prochaine. L’objectif de début de saison est atteint : on a, je pense, trouvé notre franchise QB. C’est clair que tu ne peux pas être entièrement satisfait en étant à 11-5 et en ne pouvant pas jouer les playoffs. Le calendrier était très difficile mais les adversaires ont été plus forts. Forcément, dans la course finale il y a des malheureux mais les Giants et les Falcons n’ont sûrement pas volé leur place en Wild Card. Ils sont coachés par deux excellents GMs à qui je souhaite bonne chance en playoffs ». Apparemment, le manager belge n’aurait pas le seum.

Les awards

MVP : Coup de génie ou adaptation miracle ? Jonathan Allen est devenu l’un des meilleurs defensive tackles de la ligue, si ce n’est le meilleur ! Alors qu’il fut repositionné tackle en début de saison suite à l’arrivée de Nick Perry (outside linebacker) qui propulsa Montez Sweat au poste de end, l’ancien d’Alabama nous sort une saison à 25 sacks ! Pas moins de 21 tacles pour perte à côté de ça. Bref, le capitaine d’une très belle défense.

J. Allen Charts
J.Allen Analytics
Charts
#chartdiv2 { z-index: 1; width: 100%; height: 500px; } am4core.ready(function() { // THEME am4core.useTheme(am4themes_animated); /// INSTANCE var chart = am4core.create("chartdiv2", am4charts.RadarChart); // DATA chart.data = [{ "category": "Sacks", "value": 23, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 30 },{ "category": "Force Fumble", "value": 2, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 30 }, { "category": "INTs", "value": 0, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 30 }, { "category": "TDs", "value": 0, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 30 }]; // MAX VALUE // MAKE CHART NOT FULL CIRCLE chart.startAngle = -90; chart.endAngle = 180; chart.innerRadius = am4core.percent(50); // NUMBER FORMAT chart.numberFormatter.numberFormat = "#.#"; // AXES var categoryAxis = chart.yAxes.push(new am4charts.CategoryAxis()); categoryAxis.dataFields.category = "category"; categoryAxis.renderer.grid.template.location = 0; categoryAxis.renderer.grid.template.strokeOpacity = 0; categoryAxis.renderer.labels.template.horizontalCenter = "right"; categoryAxis.renderer.labels.template.fontWeight = 500; // COLOR categoryAxis.renderer.labels.template.fill = "rgba(255,255,255,.8)"; categoryAxis.renderer.minGridDistance = 10; // AXES var valueAxis = chart.xAxes.push(new am4charts.ValueAxis()); valueAxis.renderer.grid.template.strokeOpacity = 0; valueAxis.min = 0; valueAxis.max = 23; valueAxis.strictMinMax = true; // COLOR valueAxis.renderer.labels.template.fill = "rgba(255,255,255,.2)"; // SERIES var series1 = chart.series.push(new am4charts.RadarColumnSeries()); series1.dataFields.valueX = "full"; series1.dataFields.categoryY = "category"; series1.clustered = false; // COLOR //series1.columns.template.fill = new am4core.InterfaceColorSet().getFor("alternativeBackground"); series1.columns.template.fill = "rgba(255,255,255,1)"; series1.columns.template.fillOpacity = 0.05; series1.columns.template.cornerRadiusTopLeft = 20; series1.columns.template.strokeWidth = 0; series1.columns.template.radarColumn.cornerRadius = 20; var series2 = chart.series.push(new am4charts.RadarColumnSeries()); series2.dataFields.valueX = "value"; series2.dataFields.categoryY = "category"; series2.clustered = false; series2.columns.template.strokeWidth = 0; series2.columns.template.tooltipText = "{category}: [bold]{value}[/]"; series2.columns.template.radarColumn.cornerRadius = 20; // COLOR series2.columns.template.fill = "rgba(255,182,18,1)"; // CURSOR chart.cursor = new am4charts.RadarCursor(); });
Tackles
46

OPOY : Puisque le MVP est défensif, rendons un bref hommage à l’attaque, menée par Dwayne Haskins et portée par ses receveurs : Beasley, Richardson et McLaurin. Des trois, Paul Richardson aura été le plus complet avec ses 847 yards et 11 touchdowns.

En mode Buckeyes : Impossible de parler des meilleurs Redskins de la saison sans consacrer quelques lignes à la connection Haskins – McLaurin. En effet, les deux anciens d’Ohio State ont régalé les fans. Presque cible préférée de Dwayne Haskins avec ses 10 touchdowns à la réception (et 2 à la course), Terry McLaurin s’impose déjà comme une pièce maîtresse dans l’attaque de la capitale.

Un bref point sur les joueurs classés à suivre du début de saison :

    • Dwayne Haskins : C’était la grande question du début de saison quant à savoir si le nouveau quarterback de Washington avait les épaules pour être titulaire et tous les doutes semblent être levés. Il devrait être le franchise QB pour les années à venir. 3037 yards à la passe, 25 touchdowns et 19 interceptions, des stats qui le placent sans conteste dans les meilleurs débuts NFL pour un rookie.
D. Haskins Jr Charts
D.Haskins Jr Analytics
Charts
#chartdiv { z-index: 1; width: 100%; height: 500px; } am4core.ready(function() { // THEME am4core.useTheme(am4themes_animated); /// INSTANCE var chart = am4core.create("chartdiv", am4charts.RadarChart); // DATA chart.data = [{ "category": "Sacks", "value": 22, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 50 }, { "category": "INTs", "value": 18, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 50 }, { "category": "TDs", "value": 24, "color": am4core.color("rgba(255,182,18,1)"), "full": 50 }]; // MAX VALUE // MAKE CHART NOT FULL CIRCLE chart.startAngle = -90; chart.endAngle = 180; chart.innerRadius = am4core.percent(50); // NUMBER FORMAT chart.numberFormatter.numberFormat = "#.#"; // AXES var categoryAxis = chart.yAxes.push(new am4charts.CategoryAxis()); categoryAxis.dataFields.category = "category"; categoryAxis.renderer.grid.template.location = 0; categoryAxis.renderer.grid.template.strokeOpacity = 0; categoryAxis.renderer.labels.template.horizontalCenter = "right"; categoryAxis.renderer.labels.template.fontWeight = 500; // COLOR categoryAxis.renderer.labels.template.fill = "rgba(255,255,255,.8)"; categoryAxis.renderer.minGridDistance = 10; // AXES var valueAxis = chart.xAxes.push(new am4charts.ValueAxis()); valueAxis.renderer.grid.template.strokeOpacity = 0; valueAxis.min = 0; valueAxis.max = 24; valueAxis.strictMinMax = true; // COLOR valueAxis.renderer.labels.template.fill = "rgba(255,255,255,.2)"; // SERIES var series1 = chart.series.push(new am4charts.RadarColumnSeries()); series1.dataFields.valueX = "full"; series1.dataFields.categoryY = "category"; series1.clustered = false; // COLOR //series1.columns.template.fill = new am4core.InterfaceColorSet().getFor("alternativeBackground"); series1.columns.template.fill = "rgba(255,255,255,1)"; series1.columns.template.fillOpacity = 0.05; series1.columns.template.cornerRadiusTopLeft = 20; series1.columns.template.strokeWidth = 0; series1.columns.template.radarColumn.cornerRadius = 20; var series2 = chart.series.push(new am4charts.RadarColumnSeries()); series2.dataFields.valueX = "value"; series2.dataFields.categoryY = "category"; series2.clustered = false; series2.columns.template.strokeWidth = 0; series2.columns.template.tooltipText = "{category}: [bold]{value}[/]"; series2.columns.template.radarColumn.cornerRadius = 20; // COLOR series2.columns.template.fill = "rgba(255,182,18,1)"; // CURSOR chart.cursor = new am4charts.RadarCursor(); });
Rating
97.46
  • Kareem Hunt : Son apport aura été au rendez-vous. Très important dans le jeu au sol des Redskins et bien suppléé par Adrian Peterson, il passe la barre des 1000 yards et inscrit 10 touchdowns cette saison.
  • Montez Sweat : Autre rookie 1st round des Redskins, sa saison aura été à la hauteur des espérances. Inutile d’en attendre des statistiques incroyables quand il est aligné aux côtés de Jonathan Allen, Da’Ron Payne ou Ryan Kerrigan, mais l’ancien de Mississippi State sort tout de même d’une saison à 9.5 sacks !
  • Quinton Dunbar : Potentiellement le cornerback numéro 1 de Washington. Cinq interceptions et deux touchdowns, il est la révélation de cette secondary parfois sous-estimée.

La meilleure prestation selon MacTavish

Deux matchs de division ressortent forcément comme les belles performances de cette saison pour les Bordeaux et Or et le manager des Redskins a choisi de féliciter ses joueurs pour la victoire décrochée à New York, face aux Giants de ClassicoNico, qui selon lui est le match le plus abouti de la saison. Solides défensivement en contenant Saquon Barkley à 100 yards, les Redskins ont pu et su parfaitement gérer la partie et la montre après deux big plays de Paul Richardson et Terry McLaurin.

La victoire face aux Eagles de MDS est également à souligner malgré le contexte de fin de saison. Dans un match peu étincelant mais grâce à une belle solidité défensive avec notamment le jeu de course des Eagles cadenassé et trois interceptions lancées par Carson Wentz, Washington aura géré le match et l’horloge, une nouvelle fois, par l’intermédiaire d’Adrian Peterson.

Les tops…

Déjà exceptionnel à la mi-saison, le front seven des Redskins a continué à sortir performance sur performance : sur la saison, cinq équipes ont été limitées à moins de 50 yards et seulement trois ont passé la barre de 100 yards. C’est du côté du pass rush que la défense s’est réellement améliorée après la mi-saison : 37 sacks en 8 matchs. Jonathan Allen et Ryan Kerrigan (19.5 sacks) en sont les principaux responsables. Les defensive backs, quant à eux, offrent une saison très correcte. Montae Nicholson est même récompensé d’un Pro Bowl. Lui et Quinton Dunbar sont les meilleurs intercepteurs de l’équipe (5).

Au niveau de l’attaque, Dwayne Haskins a su relevé la barre après une bonne mais difficile première partie de saison : 16 touchdowns pour 7 interceptions en huit matchs. C’est beaucoup mieux que le 9-12 du début de saison.

D. Haskins Jr all weeks stats
Redskins
Week by week stats
 
Week
Comp
Att
%
Yds
Yds/Att
Long.
TDs
Ints
Sacks
Rate
Rush
Yds
TDs
L
17 v 31
1
19
27
70.37
220
8.15
61
2
4
1
79.7
10
-6
0
W
10 v 37
2
14
25
56
200
8
35
1
1
1
78.7
0
0
0
W
14 v 20
3
16
20
80
158
7.9
25
1
0
0
116.2
1
-1
0
W
36 v 24
4
17
23
73.91
293
12.74
84
2
1
0
126.6
0
0
0
W
10 v 30
5
8
12
66.67
57
4.75
23
0
0
0
77.4
1
-1
0
W
31 v 20
6
16
21
76.19
265
12.62
70
3
3
2
117.6
1
-1
0
L
27 v 26
7
13
20
65
154
7.7
42
0
1
1
67.4
0
0
0
W
27 v 12
8
10
17
58.82
131
7.71
35
0
2
1
43.6
0
0
0
W
34 v 20
9
15
24
62.5
273
11.38
80
5
0
4
141.1
1
-1
0
L
16 v 14
11
10
20
50
119
5.95
26
1
2
1
45.6
1
1
0
W
21 v 28
12
13
14
92.86
169
12.07
26
3
0
1
156.5
2
0
0
W
34 v 9
13
27
33
81.82
297
9
29
3
0
2
134.4
0
0
0
L
17 v 34
14
11
19
57.89
165
8.68
60
1
2
2
64.4
3
-3
0
W
13 v 21
15
2
3
66.67
37
12.33
24
0
0
2
109
0
0
0
L
31 v 24
16
23
39
58.97
318
8.15
53
2
2
4
80.9
0
0
0
W
35 v 24
17
11
14
78.57
181
12.93
45
1
1
2
112.7
2
-2
0

En ce qui concerne les coureurs, on peut dire que l’escouade de running backs a été au rendez-vous avec Kareem Hunt comme meneur. Adrian Peterson (557 yards, 6TD) et Chris Thompson (297 yards, 2TD) ont également su se montrer importants et décisifs dans leur rôle.

… Et les flops

Difficile de nommer des postes ou des joueurs tant les défaites sont peu imputables à l’équipe.

On pouvait peut-être en attendre un peu plus de Nick Perry au poste d’outside linebacker. Pour Spencer Ware également, lui qui avait signé pour pallier la blessure de Chris Thompson et qui, après des débuts plutôt encourageants, se blesse à son tour. Quant à Matthew Ioannidis, il est clair que son rôle se développera autant que son temps de jeu dans les saisons à venir. Dans l’ombre de Ryan Kerrigan, les Redskins savent qu’ils pourront compter sur lui.

La ligne offensive : ce n’est pas l’hécatombe mais c’est loin d’être brillant. Pendant la deuxième moitié de saison, 18 sacks ont été accordés contre seulement 6 sur la première partie. Du côté de Haskins, c’est aussi 5 interceptions de moins de lancées, et cela joue peut-être en la défaveur des statistiques de sa ligne.

Et maintenant ?

En route pour la offseason. Première étape : donner un contrat à Kareem Hunt. Le running back de 25 ans devrait, en principe, prolonger dans la franchise de la capitale.

Par ailleurs, puisque les Redskins voulaient former une équipe compétitive dès la première année de Dwayne Haskins, il leur reste peu de marge de manœuvre pour la free agency cette année. Cela n’a pas l’air d’effrayer le staff ou front office. Jay Gruden déclare être satisfait de son groupe et ne devrait perdre que Nick Perry et Donald Penn comme titulaires. Mack Wilson a montré de belles choses quand l’occasion lui a été donnée et Christian Kirksey a largement le niveau pour combler ce vide en défense. Du côté de la ligne offensive, cela ne fait apparemment aucun doute : Washington recrutera un lineman à la draft.

Après un baroud d’honneur, Adrian Peterson pourrait prendre sa retraite en fin de saison, tout comme Alex Smith. Pour le quarterback de 36 ans, il est peu probable de le voir dans l’effectif l’an prochain.

Bonus

Puisque la défense était à l’honneur à la mi-saison, voici une vidéo reprenant le plus beau touchdown (ou le seul) offensif de chaque match de la deuxième partie de saison.

Redskins | Week 8, front 7

Huit matchs joués, c’est l’occasion de faire le point. La franchise de la capitale réalise une bonne première moitié de saison avec un bilan de six victoires et deux défaites.

En avance sur « l’objectif »

Une défaite logique pour entamer la saison face à des Eagles supérieurs en tout points puis cinq victoires de rang, notamment face aux Cowboys, aux Giants et aux Patriots, interrompues par une défaite contre les 49ers. Heureusement, c’est vite oublier et les joueurs de Washington retrouvent le succès face aux Vikings en cette huitième semaine.

Les Redskins ne s’étaient pas fixés d’objectifs particulier en début de saison et avaient laissé entendre qu’un 8-8 serait un bon bilan avec le jeune rookie Dwayne Haskins aux commandes. Aujourd’hui, l’objectif est logiquement revu à la hausse mais le general manager ne s’enflamme pas et confirme la direction prise en début de saison : « Ce sera une phase d’apprentissage pour Haskins. Nous préférons aborder les matchs un par un, l’entourer parfaitement et ne pas viser trop haut pour ensuite s’écraser. Nous jouons dans la meilleure conférence et les places en playoffs seront très chères. Si néanmoins nous y parvenons, ce serait une très belle chose« .

Qui performe ?

  • Dwayne Haskins : capable du meilleur comme du pire, il est cependant à la tête d’une équipe qui est aujourd’hui à 6-2 et le coaching staff se dit très satisfait de ses performances générales, notamment sa précision même si quelques erreurs peuvent être imputées à son manque d’expérience.

Et si Haskins n’est pas au top à chaque match, comment Washington est-il à six victoires ?

  • Kareem Hunt et les running backs : il était la grosse recrue de l’intersaison et son apport est indéniable. Ajoutons à cela la qualité de la profondeur dont bénéficient les Redskins, et vous avez une attaque au sol qui gagne des matchs et qui offre un peu d’aisance à Haskins. A la course, Hunt est à 681 yards et 7 touchdowns et est bien aidé par des courses décisives d’Adrian Peterson (278 yards, 3TD). Avant sa blessure, Chris Thompson totalisait 61 yards à la course et 44 à la passe en 4 matchs. La dernière recrue, Spencer Ware, n’est pas en reste avec 51 yards en 5 courses face aux Vikings.
  • Terry McLaurin : il n’était pas titulaire en début de saison mais il s’est vite rendu indispensable. C’est plutôt la belle surprise : 316 yards, 25 réceptions (alors qu’il partage des ballons avec Beasley, Richardson et Reed entre autres) et 4 touchdowns, des stats plus que correctes pour un receveur rookie.
  • La ligne offensive : que dire ? 6 sacks, elle est la muraille de Washington. Un rookie ne peut rêver mieux pour commencer une carrière, surtout quand les titulaires n’autorisent que 3 sacks. Les coureurs profitent eux aussi de belles ouvertures. Les forces de Washington sont sans nul doute leurs lignes.
  • Les defensive backs : pointés comme faiblesse en début de saison, la secondary a jusqu’ici fait mentir ses détracteurs. En patron, on retrouve un Josh Norman souvent décisif. Neuf pass défendues, deux interceptions et un touchdown pour l’ancien des Panthères. Landon Collins n’est pas en reste, aussi bien contre la passe que contre la course, avec en plus trois fumbles forcés (pour la stat car aucun n’est recouvert). (Aucun des six fumbles provoqués d’ailleurs. F*** Madden.)

L’important, ce ne sont pas les yards, la passe ou la course mais le nombre de points inscrits et la force de la défense de Washington est bien de concéder peu de points. C’est la septième meilleure défense à ce niveau-là. Ce n’est pas en attaque que le Redskins brillent même si leurs 1077 yards au sol leur permettent de se hisser huitième meilleure attaque à la course.

Les derniers gros performers sont, évidemment, le front seven.

Le front seven

C’est le point fort de la capitale, sa ligne et ses linebackers. Pas de nom étincelant à part peut-être celui de Ryan Kerrigan et pourtant, Washington est la cinquième meilleure défense contre la course (76 yards par match). Niveau pression, 26 sacks sur les quarterbacks adverses dont 11,5 pour Jonathan Allen et 6 pour Kerrigan. La diversité du personnel est un atout et les renforts de début de saison comme Mark Barron (43 tacles, 2 INT) et Nick Perry (5 TFL, 1 pick six) se révèlent être importants.

Trades, signatures et contrats.

Bonne nouvelle pour les Redskins et en particulier Dwayne Haskins puisque Brandon Scherff est le premier joueur à avoir prolongé à Washington. Contrat de 3 ans et 31,7 millions pour l’excellent right guard. Vu le choix de jouer avec plusieurs running backs, Chris Thompson a lui aussi signé un nouveau contrat de 3 ans, 14,3 millions.

Côté trade, MacTavish n’est pas emballé par les linebackers se présentant à la draft et a donc décidé, en semaine 8, d’échanger aux Browns son 5e tour 2020, son 3e 2021 ainsi que l’outside linebacker Ryan Anderson pour faire venir à Washington le rookie Mack Wilson ainsi que Christian Kirksey.

Spencer Ware (FA) signe un contrat d’un an et 2,55 millions pour pallier la blessure de Chris Thompson et peut-être remplacer un futur Adrian Peterson retraité. Case Keenum a été coupé.

Bonus

En vidéo, la meilleure action défensive de chaque rencontre de cette première partie de saison. Defense wins championships, lol.

#HTTR : Hunt to the Redskins !

Arrivées et départs

Après la draft, l’objectif premier de cette intersaison était, pour Washington, d’entourer au mieux son QB rookie Dwayne Haskins. La mission semble remplie.

Kareem Hunt (de Cleveland) portera donc le numéro 27 à Washington pour la saison 2019. C’est la grosse recrue de cette intersaison côté Redskins. Le running back est échangé aux Browns contre Derrius Guice, qui n’aura pas eu de seconde chance après sa blessure de l’an dernier, un 4e et 5e tour de draft 2020.

Côté receveurs, Dwayne Haskins sera entouré par deux nouvelles arrivées : Cole Beasley (de Buffalo) et Kelvin Benjamin (FA). Beasley est excellent dans le slot et sera très certainement le receveur numéro 1 pour le jeune quarterback rookie. Benjamin tentera de se relancer à Washington après quelques saisons en dents de scie et son physique sera sans doute une option non négligeable pour l’ancien d’Ohio State.

De l’autre côté du ballon, le front seven se renforce un peu plus avec la venue de Nick Perry (FA). Après sept saisons passées aux Green Bay Packers, c’est au FedExField que l’outside linebacker dépose ses valises.

L’expérimenté safety Anthony Levine (de Baltimore) arrive accompagné d’un 5e tour de draft 2020 en échange de Troy Apke. Toujours en défense, le defensive end Ronald Blair III (de San Francisco) rejoint les Redskins alors que Jon Bostic fait le chemin inverse.

Enfin, Mark Barron (de Pittsburgh) est la dernière recrue, et non des moindres, de cette présaison. Il est échangé contre le running back Wendell Smallwood. Le middle linebacker aura pour rôle d’épauler Reuben Foster dans un rôle de couverture ainsi que d’encadrer les jeunes Shaun Dion Hamilton et Cole Holcomb.

Autres départs | HB, Bryce Love rejoint les Los Angeles Chargers contre un 4e tour de draft 2020. LT, Geron Christian rejoint les Jacksonville Jaguars contre un 5e tour de draft 2020 et un 5e tour de draft 2021.

Présaison

Au niveau de la présaison, plusieurs joueurs ont montré de belles choses et certains ont, sans doute, scellé leur place de titulaire. Dwayne Haskins est, sans surprise, nommé QB1.

Le troisième tour de cette draft 2019, Terry McLaurin, sera un sérieux prétendant à un poste de titulaire et les arrivées de Beasley et Benjamin ne semblent pas lui barrer cette route. Ensuite, auteur d’une excellente présaison, Chris Thompson, bien que numéro 3 dans la hiérarchie des coureurs, devrait partager pas mal de ballons avec ses équipiers Adrian Peterson et Kareem Hunt.

Côté défense, Montae Nicholson débutera bien aux côtés de Landon Collins au poste de safety malgré l’arrivée d’Anthony Levine Sr. Quinton Dunbar pourrait rapidement passer devant DRC dans la hiérarchie des cornerbacks.

Objectifs

Difficile d’établir un objectif de bilan quand on connait le calendrier de Washington et surtout la division NFC East. L’objectif de la saison est, avant tout, de former le QB rookie Dwayne Haskins. Finir, par exemple, sur un bilan de 8-8 serait déjà une très bonne chose pour sa première année NFL.

Joueurs à suivre

Dwayne Haskins | Forcément, c’est l’élément de toutes les interrogations à Washington. L’ancien quarterback des Buckeyes sera-t-il à la hauteur de la NFL et surtout peut-il aider les Redskins à renouer avec le succès ? Les réponses ne devraient pas tarder. En tout cas, le staff lui fait confiance et lui confie les clés de l’attaque.

Kareem Hunt | Fraichement arrivé de Cleveland, où il n’aura finalement pas joué, le running back ne pouvait pas mieux rêver comme destination pour relancer sa carrière. Sur le terrain, il n’est plus à présenter et on attend beaucoup du nouveau coureur du côté de Washington.

Montez Sweat | Deuxième joueur issu du premier tour de la draft 2019, l’outside linebacker a été repositionné defensive end suite à l’arrivée de Nick Perry dans le front seven des Redskins. Aux côtés de Da’Ron Payne, Jonathan Allen, Matthew Ioannidis, Ryan Kerrigan, le rookie ne devrait pas décevoir dans un pass rush ultra conquérant.

Quinton Dunbar | Le cornerback aura sa chance, c’est sûr. Dans un système nickel que le coach affectionne particulièrement, l’ancien receveur (oui, receveur !) des Gators sera utilisé dans le slot et pourra donc bénéficier de beaucoup de temps de jeu. Il pourrait être la bonne surprise au niveau des defensive backs.

Bonne saison à tous.